On apprend tous les jours :

 je m'assure que pour Toi,

  c'est de la meilleure façon qui soit !

 S'explorer, se comprendre... s'affirmer, révéler son potentiel

  Houilles & alentours | Saint Germain en Laye - 78 - 95 - 92

 Praticienne certifiée en Psychologie et Pédagogie Positives - Conférencière 

 

Laurie-Audebert-Praticienne-en-psychopédagogie-positive-Conférencière-éveil-à-l'amour-de-soi

Je suis Laurie Audebert,

Maman de deux garçons, fascinée par tous les potentiels que les enfants recèlent. Je suis animée par l’envie de les aider à se découvrir, pour qu’ils puissent trouver en eux ce qui les rend uniques et merveilleux.

Cette passion m’a menée à me former et ouvrir mon cabinet pour vous proposer mes services. 

Depuis l’épisode de pandémie du covid 19 je propose des suivis en visio, et des ateliers à distance en petit comité.

Vous souhaitez réserver un créneau de 30 minutes pour un appel de découverte et déterminer si un suivi individuel est nécessaire ?

Vous avez, vous aussi, besoin d’échanger et partager, sortir de l’isolement pour rencontrer des personnes qui peuvent vous comprendre en toute intimité et confidentialité ?

Ma vision

 

Des enfants “démotivés” ?

Face à une période compliquée dans leur vie familiale, ou  leur scolarité, nos enfants peuvent se retrouver confrontés à des périodes de stress. Cela peut se traduire par des difficultés d’apprentissage

Certains, qualifiés de « haut potentiel » ou « hypersensible » ou zèbre, peuvent connaître des moments de panique ou d’angoisse à l’idée des évaluations. Ils peuvent également ne pas être  satisfaits de leurs résultats alors que ces derniers sont en réalité satisfaisants. 

D’autres profils dits « dys- » ou « atypiques », ou “TDHA” peuvent connaitre des troubles des apprentissages. Ils ont alors besoin d’un suivi spécifique avec des spécialistes qui vont traiter leur « pathologie ».

Ces enfants, très souvent hypersensibles, souffrent d’un réel manque de confiance en soi ou de motivation face aux difficultés qu’ils rencontrent au quotidien.

Leurs enseignants parlent d’agitation en classe, de troubles de l’attention, d’échec scolaire, de démotivation, de désintérêt total, de manque d’autonomie, de lenteur.

Dans des classes surchargées, dans la majeur partie des cas, il leur est difficile de leur accorder le temps dont ils auraient besoin pour les accompagner et les aider à progresser.

Les parents, de leur côté, peuvent se sentir dépassés, démunis, inquiets, ne pas savoir comment communiquer, ou comment aider davantage leur enfant.

La psychopédagogie positive d’Audrey Akoun et Isabelle Pailleau nous offre de beaux outils pour se réconcilier les uns les autres et cheminer vers plus de paix.

Parents-incompréhension-démunis-enfant-démotivé-épuisé-débordé

On vous dit qu’il/elle ne rentre pas dans les cases ?

Nous vivons dans une société complètement codifiée, où il faut entrer dans un moule, sous peine de se retrouver étiqueté, mis à l’écart, dans le meilleur des cas… A l’école, au collège, au lycée, cela peut se manifester par des moqueries, et aller jusqu’au harcèlement.

Cela mène parfois certains enfants ou adolescent.e.s à tenter de s’adapter. Parfois cela va trop loin, et ils privilégient le bien-être des autres à leur propre détriment. Ils prennent l’habitude de se faire passer après tout le monde, au point de se couper totalement de certaines parties d’eux-mêmes.

Mon parcours au service de ma mission…

C’est exactement ce que j’ai vécu. Quand je suis devenue maman, j’ai pris conscience de cette empathie exacerbée, et de cette hypersensibilité que j’ai transmise à mon garçon. J’ai aussi pris conscience que je pouvais l’aider à mieux la vivre, à l’assumer.

Ainsi, de prises de conscience, en prises de conscience, j’ai retrouvé le chemin qui me ramène à qui je suis réellement. Forte de ce parcours, de belles rencontres et de mes réflexions, je souhaite aujourd’hui contribuer à une société plus humaine.

J’aide les enfants, adolescent.e.s à mieux se connaître (via l’exploration de leur propre mode d’apprentissage, la gestion de leurs émotions, l’intégration de la dimension corporelle dans leur apprentissage, la découverte de leurs points forts et talents). Ils/ Elles pourront ainsi trouver leur voie le plus tôt possible.

Nous avons tous un rôle à jouer…

Pour se faire, les parents et enseignants jouent un rôle primordial.

Soyez serein.e, mon but n’est pas de jeter la pierre à qui que ce soit, bien au contraire. Nous sommes tous différents, avec une perception des choses qui nous est propre, et un contexte qui conditionne notre quotidien.

Mon objectif est d’instaurer un dialogue, de les mener à se libérer de leurs croyances limitantes et de la culpabilité qui les frustrent, et peuvent parfois les décourager.

Ainsi il me semble possible d’envisager d’avancer tous ensemble vers plus de tolérance, d’écoute de l’autre, de respect et de valorisation de l’unicité de chacun.

Tout commence par l’amour de soi, la connaissance de soi, le respect de soi.

Mon credo : “mieux vaut tard que jamais”…

Il m’a fallu 37 ans et notamment un accident, pour comprendre tout cela.

J’ai aujourd’hui envie de faire gagner du temps à un maximum de personnes. Autant ne pas attendre qu’elles soient adultes et ayant déjà connu un burn-out pour les accompagner. 

On a tendance à se dire “le mal est fait”. La bonne nouvelle est que notre cerveau bénéficie d’une plasticité qui nous permet de pouvoir évoluer tout au long de notre vie.

A chacun sa personnalité, son mode de fonctionnement…

J’ai trouvé dans l’approche de la psychopédagogie positive, tous les outils et les préceptes qui donnent raison à mes convictions les plus profondes :

  • chaque personne est unique et recèle des trésors.
  • Il n’y a pas une façon de percevoir, de comprendre et d’apprendre, mais plusieurs.
  • J’ai eu la chance tout au long de mon parcours d’expérimenter qu’il est possible d’apprendre en s’amusant. Avec les techniques de psychopédagogie positive, j’ai maintenant aussi des outils qui permettent de gagner du temps.
  • On peut travailler fort et être efficace tout en y mettant de l’humour de la joie de vivre et de la bienveillance.

 

De la diversité naît la richesse…

Je crois que nous avons tout à gagner à cultiver ce qui nous différencie les uns des autres, j’aime l’adage “il faut de tout pour faire un monde”.

Enfin, pour moi, la diversité permet la complémentarité qui est nécessaire dans tout projet.

J’aime aimer, écouter, observer, découvrir, échanger, partager, communiquer dans le respect et la bienveillance.

Amoureuse de la vie, j’aime rire, vivre pleinement chaque instant, et l’humour, l’optimisme, la positivité, et la gratitude me sont indispensables au quotidien.

Chacun peut contribuer…

J’aime aussi l’humain, l’humanité et trouver ce qu’il y a de beau en chaque personne que je rencontre. Ma curiosité naturelle et mon hypersensibilité font de moi une exploratrice de talents et trésors intérieurs. Et j’aime contribuer avec beaucoup d’humilité à les révéler et les valoriser.

Enfin, je crois que venir au monde est un miracle de la vie, et que chaque être est unique et différent. La richesse naît de cette diversité : de la complémentarité que nous pouvons créer ensemble.

Chacun.e a sa part de lumière, et mieux nous nous connaissons et nous respectons nous-mêmes, mieux nous pouvons briller et rayonner pour contribuer au monde.

“En faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d’en faire autant.” Nelson Mandela

Nos enfants sont les adultes de demain ; aidons les à s’affirmer dans le respect de leur être, et la curiosité de découvrir l’autre

Vous souhaitez faire le point ?

Le premier appel est gratuit, constructif, et n’engage à rien !

Vous préférez l’émulation du collectif,

tout en ayant besoin d’une certaine intimité ?

C’est désormais possible

grâce à ma nouvelle programmation d’ateliers en ligne !